1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

DESCRIPTION DE LA PLANETE EDINEA

Edinéa fait partie d’un système solaire simple (un seul soleil) qui ne comprend que trois planètes. Les deux autres sont une grande gazeuse instable et une petite planète très proche du soleil constituée exclusivement de roches inertes.

Edinéa possède un satellite naturel (Assimus). Cette lune, pourvue d’une atmosphère non respirable, dans l’état actuel des choses, ne recèle que des vestiges de ce qui a dû être un chantier naval. Un quai important et divers édifices semblent avoir été abandonnés depuis longtemps. On y trouve du matériel technologique hors-service, des matériaux qui jonchent le sol. Partout, des symboles de l’écriture Edinéenne sont visibles. Des bornes de téléportation sont reconnaissables mais de nombreux objets et matériels restent, pour les explorateurs, d’origine et d’usage inconnus. Le quai principal permet d’imaginer la longueur du vaisseau construit (500 mètres environ). Aucun cadavre, aucun objet en état de fonctionnement n’est récupérable. Le plus étrange, c’est qu’aucun dôme n’a été construit pour abriter des individus (sans doute grâce à l’utilisation de leur technique de respiration artificielle vue plus haut).

La planète, en elle-même, est recouverte entièrement de terres plus ou moins fertiles. Aucune mer ou océan sur Edinéa. Les variations de paysages sont peu visibles. Généralement, on trouve une surface sans relief important et copieusement recouverte de végétation. Il s’agit d’espèces botaniques principalement composées de mousses ou lichens géants. On peut constater l’absence d’arbre ou de plante à fleur.
En revanche, la multitude d’espèces différentes a fait les beaux jours des scientifiques qui n’ont pas tardé à en utiliser les propriétés pour faire avancer leurs recherches.
La faune, elle aussi, est riche et variée. De nombreuses espèces d’herbivores de toutes tailles se régalent des végétaux envahissants de la planète. Ils sont eux-mêmes chassés par une multitude de carnivores plus voraces les uns que les autres. A noter qu’aucun oiseau n’existe sur Edinéa. En revanche, les insectes sont légions et par endroits, ils peuvent vite apporter au plus patient des explorateurs une crise de nerfs par leur envahissante présence. Dans les lacs, des animaux aquatiques et semi-aquatiques se partagent le territoire et vivent au milieu d’algues qui, également, ont été largement exploités par les Edinéens.

Les cités Edinéennes ont quasiment disparu de la vue des observateurs, puisque recouvertes au fur et à mesure de leur abandon par de le végétation dense. Quelques vestiges sont encore visibles, en particulier les édifices les plus hauts (anciennes usines principalement ou bâtiments administratifs).
La plus grande de ces cités devait, a priori, abriter plusieurs millions d’individus et sa surface était très importante.
Le style architectural Edinéen fait penser aux termitières. En effet, les bâtiments sont principalement de forme élancée et ne recèlent, en général, aucun angle et aucune symétrie parfaite. La base des structures est en général pourvue de larges entrées qui s’ouvrent sur un hall immense. Les étages étaient accessibles par téléportation ou par des rampes d’accès réduites. L’énergie Edinéenne était puisée dans des usines de stockage qui utilisaient les propriétés particulières de certaines plantes pour emmagasiner des quantités d’énergie impressionnantes. L’énergie solaire était également largement exploitée. L’industrie de la planète ne souffrait d’aucun manque de matériau. On peut d’ailleurs voir sur la surface de la planète des carrières ou des puits de mines à l’abandon. L’exploitation rationnelle de la planète donnait des résultats exceptionnels.

LES EDINEENS

Les Edinéens étaient, à l’origine, de grands humanoïdes (2m00 en moyenne) d’une intelligence extrêmement développée. Ils étaient recouverts d’une peau bleuâtre dont le ton pouvait se modifier en fonction de l’humeur de l’individu.
Ils communiquent à l’aide de successions de sons qui créent une sorte de mélodie.
Leur régime alimentaire était végétarien et leur espérance de vie, avec les techniques particulières de leur médecine, pouvait atteindre près de 150 ans.
Ils jouissaient des plus grandes avancées technologiques. Des projets faramineux prenaient corps et si l’aventure spatiale n’a été développée que tardivement (et on en connaît les raisons), ce n’est que par pure décision politique. Il est évident que la technologie emportée à bord du vaisseau monde d’exploration des Edinéens, dépasse de très loin, tout ce que l’on peut imaginer. On peut d’ailleurs se réjouir du pacifisme de cette race qui, dans le cas contraire, aurait pu développer un armement hyper sophistiqué capable de mettre à bas les ambitions impériales et entreprendre des conquêtes où toute résistance aurait été vaine.

Les descendants de cette race, que rencontrent les Pjs, sont légèrement plus petits et plus trapus, leur intelligence s’est effondrée et leur faciès a changé. Leur régime a évolué : Ils se sont mis à manger de la viande fraîche, prélevée sur certaines espèces animales. Leur survie en dépendait en effet, car au fur et à mesure, la maintenance des serres de production végétale n’a plus été assurée…
Les Edinéens d’aujourd’hui sont devenus plus rustres et plus impulsifs. Il leur arrive de se battre, contrairement à leurs aïeux. Ils se réunissent en tribus où le plus intelligent prend le pouvoir. Ces tribus s’accaparent des territoires au détriment d’autres tribus et des affrontements ont lieu régulièrement.
Certains élisent domicile dans les ruines des cités où ils se procurent du matériel sophistiqué devenu inopérant qu’ils utilisent comme arme ou comme décoration. Leurs vêtements ne sont plus que guenilles, l’hygiène est devenue déplorable et l’espérance de vie a chuté considérablement. Des maladies bénignes deux millénaires plus tôt, sont redevenues mortelles. Les naissances sont plus risquées et les combats, bien que sporadiques, tuent, régulièrement. Un régime alimentaire perturbé les rend également plus fragile et on estime maintenant que le plus âgé des Edinéens doit avoir 60 ans, environ.

La structure sociale des groupes est maintenant réduite à sa plus simple expression. Il y a les dominants et les dominés. Chaque individu trouve sa place et il faut retourner au temps préhistorique terrien pour trouver l’équivalent en terme d’organisation tribale.

TECHNOLOGIES AVANCEES DECOUVERTES PAR LES EDINEENS

- Procédé de téléportation.

Au fil des temps, la technique de téléportation a été élaborée en collaboration active entre tous les intervenants scientifiques. Le système le plus récent a permis un usage très étendu et semblait très au point.
La difficulté résidait dans le transport d’êtres vivants. En revanche, les matières inertes semblent plus faciles à téléporter.
Sur la planète, à l’apogée du développement de ses habitants, cette technique a pris le pas sur les modes de transport traditionnels. Les véhicules atmosphériques, bientôt, furent remplacés par des bornes de téléportation dont les capacités n’ont fait qu’augmenter à mesure de l’avancée des découvertes sur cette technique. Un réseau important a donc été mis en œuvre entre toutes les cités Edinéennes, que ce soit pour le transport d’êtres vivants ou de marchandises. Les véhicules devinrent de plus en plus sporadiquement utilisés et se cantonnèrent à l’acheminement de matériels dans les zones plus reculées.
Ces systèmes furent également utilisés pour le transport de matériaux, de techniciens et d’outils vers la lune où le chantier naval fut implanté. La portée des bornes de téléportation étant limitée, il a été créé un système de relais par satellite permettant l’acheminement jusqu’à la lune d’Assimus. Au paroxysme de son utilisation, la téléportation permettait de déplacer, au maximum une quinzaine d’êtres vivants ou une cinquantaine de tonnes métriques de matériaux inertes à des distances d’une centaine de kilomètres en atmosphère et près de 30000 kilomètres dans l’espace.

- La technologie spatiale

Les Edinéens avaient depuis longtemps découvert les techniques théoriques de transport spatial. Qu’il s’agisse de l’hyperespace, de la propulsion subluminique, de la communication spatiale ou encore le l’astronavigation, plus rien n’avait de secret pour eux. Toutefois, par décision des sages, rien n’avait été mis en œuvre pour la construction de vaisseaux spatiaux. En effet, et certainement à juste titre, on craignait que des voyages spatiaux amèneraient des contacts avec d’autres populations qui n’auraient pu que perturber l’harmonie parfaite des Edinéens.

Or, après la découverte du virus, un vaisseau de grande taille a été conçu sur la lune d’Assimus, regroupant toutes les technologies inventées.
Outre les techniques habituelles connues, ils y ont mêlé divers procédés qu’ils sont les seuls à connaître, comme l’utilisation de capacités spéciales de plantes endémiques à Edinéa, l’exploitation et le stockage de l’énergie solaire, extrêmement prisée et développée par les techniciens Edinéens, ainsi que d’autres surprises qui seront abordées plus tard.

- Kit d’invisibilité

Les Edinéens ont mis au point un équipement individuel permettant un brouillage visuel, proche de l’invisibilité, du porteur. Dans sa conception la plus évoluée, l’ensemble se présente sous la forme d’une ceinture appareillée. L’autonomie est assurée par une sorte de pile de stockage d’énergie solaire.
La mise en marche du système provoque la vibration des diverses molécules de l’air environnant le porteur, provoquant la disparition presque totale de la silhouette. On peut apparenter cette technique au phénomène observé lorsqu’on fait tourner rapidement un disque multicolore à grande vitesse autour d’un axe, qui finalement apparaît comme blanc. Ce procédé ne fonctionne qu’en atmosphère et pour de petits volumes à occulter. (L’effet visuel se rapproche de celui visible dans le film « predator »)

- Armes à percussion électrostatique

Le caractère pacifiste de la race Edinéenne les a amenés à créer des armes de défense extrêmement efficaces mais néanmoins peu dangereuses. Il s’agit d’armes de neutralisation utilisées à l’origine contre les animaux sauvages qui peuplent la planète.
Ces armes portatives propulsent une décharge électrostatique qui agit directement sur le système nerveux de la cible, la paralysant pour une durée plus ou moins importante, en fonction du réglage et de la résistance de la victime.
Des études ont été menées pour développer un armement de « gros calibre » afin de l’adapter sur les vaisseaux en construction. Bien qu’au stade de prototype, des armes ont été installées et leur efficacité reste à tester sur des cibles réelles. Elles agissent de la même manière mais, cette fois-ci, sur les centres électriques et électroniques des cibles.

- Respiration artificielle

Afin de pouvoir envoyer du personnel sur la lune d’Assimus, un procédé de respiration artificielle a été créé.
Il s’agit d’une injection de cellules végétales dans le système sanguin qui permettent de palier l’absence totale d’oxygène pendant plusieurs heures.

- Cryogénisation

La technique de conservation par glaciation extrême des organismes vivants a été mise au point théoriquement tout d’abord. Elle a été mise en application après l’arrivée du virus. En effet, outre l’envoi d’une mission à bord d’un vaisseau-monde, il a été décidé de placer en cryogénisation de longue durée quelques individus sains, au cœur même d’une des cités. Afin d’alimenter en énergie tout le système de conservation, un réseau de panneaux solaires a été déployé dans divers lieux de la cité. Ce réseau, très important, permet de palier les éventuelles destructions accidentelles ou non de panneaux et de continuer à fonctionner. Tous ces panneaux sont d’ailleurs camouflés par des kits d’invisibilité auto alimentés.
La technique diffère de celle utilisée pour cryogéniser Ian Solo. Les Edinéens sont parvenus à concevoir un appareillage qui ne crée pas d’effet secondaire au « réveil ». Avant le départ du vaisseau, six Edinéens sains ont été cryogénisés dans le complexe souterrain où ont été stockées les mémoires des découvertes scientifiques de ce peuple érudit. Ils gardent ainsi leurs capacités intellectuelles intactes en cas d’intrusion dans le sanctuaire créé pour la sauvegarde des informations. Une intrusion provoquera la mise en œuvre du processus de réveil et permettra aux six Edinéens de prendre en charge la défense des lieux.

- Système d’exploitation de données et de stockage d’informations

Les Edinéens ont évidemment développé un système technologique comparable à l’informatique que nous connaissons bien. Cette technique utilise les propriétés de cristaux d’Athropium soumis à un traitement naturel constitué de trempages dans divers bains de sève de plantes locales. Ces cristaux sont alors prêts à recevoir des informations gravées sous forme d’empreintes de rayons lumineux. Pour l’exploitation des données, les cristaux sont insérés dans un dispositif de lecture qui projette des rayons lumineux et qui affichent sur une surface plane et opaque le contenu du cristal.
De petits modules allant de 5 à 30 centimètres permettent de stocker différentes données et possèdent un dispositif de lecture intégrée.

EDINEEN DEGENERE


DEXTERITE : 4D
Lancer d’objet quelconque: 5D
Esquive: 4D

MECANIQUE : 1D

SAVOIR: 1D

PERCEPTION : 4D
Discrétion : 6D
Pistage : 6D

VIGUEUR : 4D+1
Combat mains nues : 5D+1
Escalade / Saut : 5D

TECHNIQUE : 2D
Premiers soins : 3D

Deux mille ans après l’activation du virus, la race Edinéenne a considérablement dégénéré. Les sujets sont maintenant très primitifs et n’utilisent les objets technologiques de leurs ancêtres que comme armes ou outils de base. Physiquement robustes, ils se montrent de redoutables adversaires en combat rapproché. Ils se sont transmis, de génération en génération, la mission de protéger l’entrée du sanctuaire par tous les moyens (du moins pour ceux qui en sont proches)…

 

 

EDINEEN « CONSERVE »


DEXTERITE : 3D
Fusil à percussion électromagnétique: 3D+1
Esquive: 3D+1

MECANIQUE : 3D

SAVOIR: 4D
Erudition : 7D (choisir un domaine)

PERCEPTION : 2D

VIGUEUR : 3D+1
Combat mains nues : 4D+1

TECHNIQUE : 3D
Médecine Edinéenne : 6D
Réparation de système électro-végétal

Les 6 survivants à la dégénérescence sont totalement différents de leur descendance. D’une érudition peu commune, ils sont au sommet d’une somme de connaissances incroyable. Ils ont été sortis de leur hibernation prolongée à l’ouverture de la porte du sanctuaire par les PJs. Peu rompus au combat, ils leur ont accordé leur confiance avant de périr, un à un, sous les feux de l’Empire.
Ils possèdent une sorte de fusil qui n’occasionne que des dégâts temporaires sur les cibles (9D). Dès qu’une victime touchée par un tir de cette arme est « neutralisée », elle perd conscience pour une durée de 5D6 minutes. Aucune séquelle après son réveil.
La ceinture avec « kit » d’invisibilité octroie à son utilisateur un modificateur de couverture de 5D. Ces kits ne sont utilisables que par les Edinéens qui sont les seuls à en connaître le fonctionnement.


Article complémentaire du scénario campagne paru dans Game Factory n°3.

Nos partenaires

Prochains événements

Aucun évènement dans le calendrier

Notez les dates des événements à venir d'Atalanta Fugiens (dates grisées).

 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31