1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

SENSEUR S-01-ECLAIREUR

 

Le senseur monté sur le vaisseau « Le Pélican » est un prototype mis au point par les ingénieurs de la Base Echo. Il a été conçu sur une base de senseur ordinaire, aux capacités moyennes. L’ajout de générateurs supplémentaires, de cerveaux systèmes et de divers amplificateurs de réception d’ondes a permis d’augmenter considérablement l’efficacité de l’appareil et de lui donner de nouvelles fonctions très utiles dans le cadre de l’exploration d’une planète. Ce modèle est donc un exemplaire unique qui serait envié par toutes les sociétés d’exploration si elles en avaient connaissance.
Ce senseur a une double fonction : il peut être utilisé de manière habituelle comme décrit dans le livre de règles mais l’utilisation de ses nouvelles possibilités nécessite une certaine formation et surtout un changement radical des procédures de mise en œuvre.
Le senseur S-01 est un ensemble composé d’un projecteur de particules Epsilon accélérées, d’un double système d’analyse spectrométrique et électromagnétique, d’un scanner haute densité amélioré, d’un générateur XC-31 de dérivation, d’un faisceau électronique dernière génération, le tout couplé à un ordinateur puissant qui utilise le logiciel développé par les ingénieurs de la base Echo. Tous ces matériels ont été installés sur le vaisseau en utilisant les moindres recoins encore libres. En cas de défaillance du système de senseurs, vous pouvez d’ailleurs imposer un niveau de difficulté supplémentaire pour la réparation. Tout y est difficile d’accès et la complexité du montage est déroutante.

Le système S-01 fonctionne de la manière suivante : Lors des passages en orbite du vaisseau, une projection permanente de particules balaie la planète sur une bande correspondant à 45° de largeur. Ces particules sont arrêtées, ralenties ou déviées lorsque elles rencontrent un élément chimique, une onde ou d’autres obstacles. Chaque changement de trajectoire ou chaque disparition de ces particules sont analysés et l’ensemble des paramètres recueillis permet, par recoupement et calculs, d’établir des données fiables sur les éléments présents sur la planète. L’efficacité de cette invention est exceptionnelle et requiert un apport d’énergie énorme. Lors de la projection de particules, le vaisseau ne dispose plus d’écran de protection ni de système d’armement. Toute l’énergie de ces systèmes doit être dirigée sur le projecteur. Le générateur d’appoint XC-31 est loin d’être suffisant pour fournir l’énergie nécessaire à une analyse.

Nouvelles fonctionnalités :

Les modifications apportées au modèle de base permettent à l’utilisateur d’obtenir des données précises sur ce qu’il recherche : Dans la mesure où « le Pélican » est capable d’effectuer 8 orbites complètes séparées de 45 degrés autour de la planète, l’utilisateur peut sélectionner les informations à rechercher. Plus il choisit de paramètres à étudier, plus le jet de compétence sera difficile.
La somme de données enregistrées lors des passages en orbite est faramineuse. Le traitement de ces informations a pour conséquence, parfois, une saturation de l’équipement informatique du système, pourtant très puissant, ce qui provoque des pertes de résultats demandés (d’où le jet de compétence).

Tableau des fonctions de base de détection et difficultés attribuées :

(Tous ces paramètres sont préprogrammés dans le logiciel de détection. Il suffit de les activer pour obtenir les informations après les 8 orbites. La difficulté de base est 5. Chaque paramètre activé augmente la difficulté du jet en « senseurs ». Si le jet de compétence est réussi, les informations sont obtenues pour chaque paramètre étudié. Si le jet échoue, le maître de jeu décide quelles informations n’ont pas pu être obtenues en fonction du résultat du jet de compétences).
Certaines fonctions peuvent sembler faire double emploi mais n’oubliez pas qu’un échec au jet de compétence supprime certains résultats. Deux précautions valent mieux qu’une…

Gravité/ Hygrométrie/ température moyenne à la surface +1
Composants gazeux principaux +1
Composants solides principaux en surface +1
Composition atmosphère respirable oui/non +1
Composants gazeux principaux +1
Présence d'énergie artificielle (générateurs) et volume approximatif +1
Vie végétale oui/non +1
Vie animale oui/non +1
Présence d'eau potable oui/non +1
Présence de masses métalliques transformées (alliages ou métaux travaillés) +1
Vie animale : nombre global d'individus +1
Présence de vaisseaux spatiaux +2
Présence d'armes laser de gros calibre oui/non +2
Présence d'armes ioniques de gros calibre oui/non +2
Cartographie générale de la planète +2
Présence de l'Empire oui/non +2
Présence de races intelligentes connues et volume approximatif +2
Répartition géographique des races intelligentes connues +2
Présence de races non intelligentes connues +2
Répartition géographique des races non intelligentes connues +2
Présence de races inconnues et répartition +2
Niveau de technologie +4
Composants solides et gazeux souterrains +5

Exemple : Après avoir fait le tour 8 fois en orbite d’une planète inconnue et non répertoriée, Les aventuriers décident qu’ils veulent connaître plusieurs paramètres qui les intéressent. A chaque paramètre désiré est attribuée une difficulté qu’il faut ajouter au total. Le total, pour cet exemple fera 18. Si le jet de compétence est égal ou supérieur à 18, toutes les informations demandées seront obtenues. Si le jet est inférieur, le maître de jeu élimine quelques informations. (Il est plus logique d’éliminer les informations les plus difficiles à obtenir, c’est-à-dire celles qui possèdent un facteur de difficulté plus important. Si le jet est de 16, on peut, par exemple, éliminer une information à +2).

Explications :
1- Gravité/ Hygrométrie/ température moyenne à la surface
Ce sont les informations de base pour définir une planète. Cela permet de savoir quel type d’équipement est nécessaire pour explorer sa surface.

2- Composants gazeux principaux
Il s’agit là d’une liste toute scientifique des éléments chimiques gazeux présents sur la planète. Certains gaz sont toxiques, d’autres exploitables.

3- Composants solides principaux en surface
Liste des éléments chimiques solides de la planète en surface. Renseignements utiles pour des explorateurs en vue d’une exploitation industrielle par exemple.

4- Composition atmosphère respirable oui/non
Proportion précise des gaz nécessaires à la respiration. Il se peut qu’une atmosphère soit respirable (pas d’apport d’air artificiel) mais que la présence d’autres gaz toxiques nécessite le port d’un masque filtrant. Cette fonction fera la part des choses et adaptera le résultat de l’analyse en fonction des différentes races amenées à descendre sur la planète.

5- Présence d’énergie artificielle (générateurs) et volume approximatif
Cette fonction permet de déterminer si un générateur ou une batterie est en marche sur la planète. On peut déterminer si le générateur fournit de l’énergie pour une ville, un quartier, une machine, un petit appareil etc… Cela laisse entrevoir la possibilité d’une présence intelligente.

6- Vie végétale oui/non
Détection de végétation classique de type carbonique et photosynthétique.

7- Vie animale oui/non
Détection de vie classique de type carbonique aérobie sur terre comme dans l’eau.

8- Présence d’eau potable oui/non
Cette fonction permet de déterminer si la planète possède de l’eau et si elle est de nature classique (non radioactive par exemple). Cela permet d’envisager de compléter les réserves d’eau du vaisseau et de savoir s’il est nécessaire de la filtrer ou de la traiter.

9- Présence de masses métalliques transformées (alliages ou métaux travaillés)
Ici, on peut déterminer si une main intelligente a travaillé le métal ou si des pièces métalliques usinées ont été apportées. Même un petit volume peut être détecté par le senseur S-01.

10- Vie animale : nombre global d’individus
Grâce à cette fonction, on peut quantifier le nombre d’êtres vivants de la planète et connaître ainsi son degré de colonisation animale (chaque vie est comptabilisée. Les animaux plus petits qu’un rat n’entrent pas dans la statistique). L’ordinateur, avec ces données peut établir un comparatif avec d’autres planètes connues dont les données sont en mémoire.

11- Présence de vaisseaux spatiaux
La trace que laisse un appareil spatial est bien particulière. Cette fonction permet de détecter les vaisseaux spatiaux en vol ou au sol. Une fourchette du nombre d’engins est donnée.

12- et 13- Présence d’armes de gros calibre oui/non
Qu’il s’agisse d’armes laser ou ionique, les batteries anti-aériennes et canons sont détectables par le senseur S-01. Les petites armes sont plus difficiles à repérer mais si le jet de compétences est bien supérieur au seuil de difficultés. Ce genre de détail peut être recueilli.

14- Cartographie générale de la planète
Cette fonction indispensable permet d’avoir une vue d’ensemble de la planète par projection holographique. Elle est nécessaire à utiliser pour localiser les renseignements obtenus par les autres fonctions. Une carte peut être établie pour chaque paramètre s’il a été détecté (température, densité de population etc…).

15- Présence de l’Empire oui/non
Les forces impériales utilisent du matériel standardisé et parfaitement connu. En particulier dans les systèmes de communications et d’armement, des signaux électromagnétiques typiques sont détectables et le logiciel du senseur peut déterminer si des troupes impériales sont stationnées sur la planète.

16- et 17- Présence de races intelligentes connues et volume approximatif / Répartition géographique des races intelligentes connues
Chaque race intelligente connue (c’est-à-dire répertoriée par l’Ancienne République et L’Empire) fait l’objet d’une carte de visite biologique enregistrée. Le senseur S-01 effectue les comparatifs et détermine si telle ou telle race est présente sur la planète. L’autre fonction permet d’affirmer dans quelle mesure elle est présente et où se répartissent les effectifs de cette race. Au-delà de trente races connues différentes détectées, l’ordinateur ne retient que les plus nombreuses et occulte les minorités.

18- et 19- Présence de races non intelligentes connues / Présence de races inconnues et répartition
Même travail que précédemment mais avec la faune connue. Le logiciel de détection, en cas de multiples races différentes détectées, classe les animaux en trente catégories pour les localiser.

20- Présence de races inconnues et répartition
Ici sont rassemblés tous les êtres vivants inconnus, qu’ils soient intelligents ou non. Ils sont simplement classés par catégorie de taille. Des recoupements peuvent être aisément effectués (si la localisation d’une catégorie est essentiellement la même que des sources d’énergie ou des métaux travaillés, on peut en conclure qu’il s’agit d’êtres intelligents…).

21- Niveau de technologie
Il s’agit là d’une information difficile à obtenir. Le logiciel se base sur les traces laissées par les appareillages, les sources d’énergie et sur les matières détectées. La présence d’un vaisseau spatial suffit à affirmer que la technologie spatiale est acquise sur la planète mais il a pu être apporté et la population locale peut n’être qu’à un stade de développement bien inférieur. Le degré de développement déterminé est donc le résultat de calculs complexes de probabilités et d’extrapolations. La réalité peut être différente sur place mais l’ordinateur affichera le pourcentage de risque d’erreur de son résultat final.

22- Composants solides et gazeux souterrains
Les veines de minerais intéressants sont difficilement perceptibles par le senseur S-01. Cela dit, il est capable d’établir une carte des différents gisements exploitables.

En résumé, le senseur S-01 est un fabuleux outil de travail pour nos explorateurs patentés. Les passages nécessaires en orbite autour d’une planète pour la projection de particules sont loin d’être un atout de discrétion et la consommation d’énergie peut paraître rédhibitoire. L’utilisation de ce senseur « nouvelle génération » doit donc être parfaitement réfléchie et requiert une compétence avérée pour exploiter le potentiel de l’appareil.
Il permet, en tout cas, de voir où l’on met les pieds et de prévenir les surprises principales. La fiabilité de l’engin est relativement bonne. En revanche, lors de son utilisation, n’hésitez pas à provoquer une avarie légère ailleurs (surtensions, vibrations, extinction subite d’appareils secondaires, coupures d’éclairage etc…).

Nos partenaires

Prochains événements

Aucun évènement dans le calendrier

Notez les dates des événements à venir d'Atalanta Fugiens (dates grisées).

 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31