1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Nous revoilà donc à bord du Pango II qui vient de voir la menace impériale s'éloigner temporairement, la queue entre les jambes... Les héros de la bataille spatiale rentrent et leurs vaisseaux sont immédiatement pris en compte par l'équipe technique de Miraz pour une remise en état parfois bien nécessaire. Miraz félicite chaudement les pilotes et artilleurs qui ont fait le boulot. Quelques effusions de bonheur et retrouvailles plus tard, Miraz convoque  ceux« qui comptent » pour un conseil de guerre. On fait le point.
On aborde le sort des sédentaires qui ne peuvent raisonnablement pas participer au projet commun (rejoindre la base secrète et développer une sorte de base opérationnelle en vue de nuire à l'Empire / aux rivaux de Driin Shess / à tous ceux qui se mettront en travers du chemin des Pjs...),
Il est décidé que le vaisseau de Rultur sera retapé pour permettre d'emporter une douzaine de sédentaires à évacuer. On convient aussi que Rultur et ses hommes, prisonniers et drogués, seront emportés par ce groupe sur Tatooine et libérés là-bas, en plein désert.
D'autres sédentaires compétents seront engagés pour gonfler les effectifs de la base.
Il reste une bonne vingtaine de clodos à caser. Sur proposition de Galadon et de Miraz, ils seront emportés à bord du Bantha et du Courant Céleste et rejoindront Défi IV, la planète fermière où Forestall a décidé de s'installer. Pendant ce temps, le convoi composé des autres vaisseaux (dont le cargo tant attendu) se dirigera directement vers la zone d'astéroïdes où se situe la base. Les vitesses d'hyperpropulsion des deux vaisseaux des Pjs permettent ce petit détour et devraient arriver en même temps que les autres sur zone.
Maintenant que tout est clair, Miraz se fend d'un discours auprès de tout le monde. Accompagné de Gal, il grimpe, comme à son habitude, sur un droïd de levage pour féliciter tous les participants à la bataille, à ceux qui avaient organisé la défense interne, il rend hommage au pilote abattu et aux blessés des tourelles de défense. Il encourage tout le monde à poursuivre les efforts pour l'évacuation de la base.
Et, attendu comme le messie, le Cargo « La baleine » est signalé en approche du Pango II. C'est l'effervescence : la manœuvre d’accostage est parfaite, on peut rapidement débuter les opérations de chargement. Les Z-95, dès qu'ils seront réparés, seront chargés à bord également. Une journée complète sera nécessaire pour transbordement de tout le matériel sur La Baleine.
Nos chers Pjs,quelques PNJs et les clodos, de leur côté, embarquent et mettent le cap sur Défi IV.
Un peu plus de 4 jours de vol hyperspatial plus tard, leurs vaisseaux se présentent face à la planète verte et bleue. Ils sont accueillis par un message sec et martial leur demandant de s'identifier et de préciser la raison de leur venue. Après ce contact, ils peuvent atterrir sur « l'astroport »,
Quelques détails chagrinent ceux qui connaissent cette planète et les habitants de la petite ville qui fait office de capitale... Pas d'activité dans les rues, un chantier à l'arrêt... Un petit vaisseau de transport étranger est stationné sur un côté de la piste. Lorsque Gal, Dag, Gurtagg et Matt descendent sur le tarmac, leurs doutes s'épaississent. Goran, le représentant local de l'Empire et accompagné d'un autre type, les accueille fraîchement. Ca change de l'enthousiasme de la dernière fois... Celui-ci demande fermement aux Pjs de faire demi-tour en prétextant confusément l'arrivée des forces de l'Empire, appuyé par la confirmation de l'autre gus à l'air patibulaire. Il se passe clairement quelque chose de louche et les allusions à ForestUll de Goran le confirment.
Les Pjs, pour autant, repartent sagement mais envisagent déjà un retour rapide et furtif pour tirer ça au clair. D'ailleurs, ils laissent sur place Akmelle, munie d'une ceinture édinéenne, pour espionner la zone et renseigner ses compères. Avant que ses amis ne partent en hyperespace pour un petit trajet, elle parvient à expliquer que la ville est aux mains de 5/6 hommes qui tiennent en otage une trentaine d'habitants rassemblés dans le bâtiment principal de la ville. Elle parvient également à comprendre qu'ils sont là pour un « recrutement » d'esclaves et qu'un vaisseau de soutien est en route pour les rejoindre.
Hors de portée de DEFI IV, le Bantha et le Courant Céleste procèdent à des échanges, en plein milieu de l'espace, de marchandises et passagers. Gurtagg est chargé de rassurer les « migrants » qui ne s'attendaient pas à une opération militaire durant leur évacuation.
Un commando est constitué : Gurtagg, Dag, Gal, Matt, un garde du corps de Driin Shess et le jeune Kenson dont la passion pour la moto jet sera exploitée en opération.
En effet, on projette d'atteindre la face opposée de DEFI IV avec un seul vaisseau qui sortira de l'hyperespace au plus près, pour foncer ensuite vers la surface au plus vite et ceci, pour éviter, au mieux, les senseurs qui pourraient balayer le secteur. Une fois à la surface, un vol rapide en rase-mottes jusqu'à une trentaine de kilomètres de la ville est prévu puis une approche au plus près des 6 commandos sur leurs motojets. Pour la suite, en collaboration avec Akmelle, restée sur place, on improvisera.
Début de l'opération : le vol en hyperespace est calculé aux petits oignons par Matt. Le vaisseau déboule quasiment dans l'atmosphère de DEFI IV, il plonge immédiatement vers le sol. Akmelle, après un nouveau contact indique qu'elle ne voit pas d'activité particulière chez les esclavagistes,
Le vaisseau peut continuer sa route à basse altitude jusqu'au point prévu. Toujours RAS.
On débarque les hommes, l'armement et les motos et en avant.
Arrivés à proximité de la piste faisant office d'astroport, le groupe observe : un, peut-être deux esclavagistes se relaient dans leur vaisseau. D'après Akmelle, les autres bandits sont regroupés autour ou dans le bâtiment principal de la ville. On envoie le gorille de D.S. sur le toit d'un baraquement, en appui, armé qu'il est d'un lance missiles destructeur. Gal se faufile jusqu'au vaisseau et en déconnecte les communications grâce à un bidouillage sur le câblage extérieur. Toujours pas repéré, il déverrouille et ouvre la trappe d'accès à la soute. Le reste du groupe s'introduit dedans et finit par se poster devant la porte du poste de pilotage. Gurtagg profite de l'effet de surprise pour abattre la hache édinéenne sur le pauvre bougre affalé sur un siège. Il s'y reprend à deux fois mais le blesse mortellement, assistant ensuite à son agonie funeste... Le reste du vaisseau est fouillé : RAS. Kenson reste à bord, aux senseurs,
Le commando se déploie ensuite autour des bâtiments où sont censés se trouver les autres esclavagistes. Deux d'entre eux sont surpris dans une ruelle et sont mis hors de combat à l'arme blanche (Akmelle et le gorille de Driin Shess), un autre est abattu par Gurtagg alors qu'il venait s'enquérir du bruit qu'il avait entendu. La discrétion de la progression du groupe mise à mal alors que Dag tente d'entrer sans succès dans la salle principale, le dernier bandit hurle à qui veut bien l'entendre qu'il est prêt à exécuter un otage si un assaut est donné. Il en tue d'ailleurs un immédiatement pour appuyer ses paroles. Gurtagg décide de passer par une fenêtre tandis que le reste du groupe forcera l'entrée de la salle. Profitant de la diversion causée par Gurtagg, Gal abat froidement l'esclavagiste alors qu'il venait d’exécuter un second otage.
Finalement, seuls 5 esclavagistes composaient le groupe qui a mis la main sur la petite ville (rappelons qu'aucun armement n'était disponible et que la population est en très large majorité des paysans sans aucun habitude de violence).
Alors que les blessés sont soignés (parmi eux figure Forestall qui avait tenté de résister) et les bandits encore vivants ligotés, un appel de Kenson fait savoir qu'un inconnu tente de rentrer en contact avec l'équipe d'esclavagistes censé lui répondre. Via les communicateurs personnels des 5 envahisseurs, Galadon monte un bobard de première qualité en se faisant passer pour l'un d'eux puis en prétextant une maladie contagieuse sur la planète... Après quelque interrogations et doutes, les occupants du vaisseau inconnu en approche finissent pas croire la petite histoire et quittent l'orbite en promettant de repasser bientôt...
Voilà, une petite mission de routine sans trop de risque ni stress. Il faudra prendre 2/3 décisions pour gérer « l'après événement » mais hormis les otages abattus et les autres habitants tués lors de l'arrivée des esclavagistes (8 corps sont à enterrer d'ailleurs), la ville est redevenue libre grâce à l'action héroïque de nos valeureux Pjs...

Nos partenaires

Prochains événements

Aucun évènement dans le calendrier

Notez les dates des événements à venir d'Atalanta Fugiens (dates grisées).

 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31