1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

 

Après l'action, la réflexion...

 

Les habitants de DEFI IV étant définitivement libérés par le groupe des Pjs, il est temps de faire un point.

 

Goran se confond en remerciements et nomme officiellement les Pjs citoyens d'honneur de DEFI IV, ça leur fait une belle jambe. Plusieurs choses sont décidées : Forestall, temporairement blessé se chargera d'aménager une grotte capable de cacher le vaisseau des esclavagistes maintenant libre de propriétaire. Dag et Bob, après une petite reconnaissance en vaisseau des alentours de la « ville » principale ont découvert un endroit parfait pour ça.

 

Du matériel divers est laissé aux habitants de DEFI IV (armement dont 2 canons d'artillerie, medpacks et communicateurs principalement) et on charge Forestall (décidément plein de courage) de former une dizaine de gars du cru pour créer un genre de milice qui sera capable de défendre la ville un peu mieux dorénavant.

 

Un accord est passé :: DEFI IV constituera une sorte d'étape intermédiaire pour tout vaisseau qui doit transiter vers la base mercenaire qui devrait bientôt être réactivée par les Pjs. Des rotations hebdomadaires sont envisagées et un vaisseau en alerte sera positionné en permanence sur place (mais caché).

 

Goran fait savoir sa vive déception quant à l'abandon qu'il ressent de la part des autorités impériales et se réjouit d'avoir des alliés comme les Pjs et leurs amis pour offrir un peu de sécurité à sa communauté.

 

Après avoir rassemblé leur matériel et leur personnel et dit Adieu aux « défiens », les Pjs se rendent sur la bordure du champs d'astéroïde de Mestra à l'endroit prévu avant leur départ de chez Miraz. Sur place, en attendant le reste du convoi parti du Pango II, ils sont contactés par une patrouille de 4 chasseurs des forces armées de la compagnie minière MINOS MESTRA qui contrôle l'ensemble du secteur. Sans demander leur reste et pour éviter des soupçons plus affirmés, les Pjs décident de quitter les lieux à la demande d'un des pilotes de chasseurs qui réclamait des titres de concession ou des autorisations de stationner dans cette zone soi-disant« privée » et soi-disant réglementée. Un jet correct de bureaucratie a permis de savoir que le groupe minier en question regorge de mafieux en tout genre, que la police est largement corrompue et que la façade très structurée cache en fait tout un tas de groupes semi-indépendants qui opèrent ensemble pour plumer un maximum de victimes (mineurs exploités, tarifs prohibitifs, taxes plus nombreuses les unes que les autres).

 

Un micro-saut hyperspatial aller-retour plus tard et après vérification du départ des chasseurs, nos Pjs attendent à nouveau au point de rendez-vous. Quelques heures passent et voici qu’apparaît le reste de la « flotte » de Miraz. Face aux difficultés pour le vaisseau cargo (300 mètres de long) de manœuvrer dans le champs d'astéroïdes, il est décidé de l'envoyer sur DEFI IV en attendant les choix de matériels à débarquer prioritairement dans la base.

 

Les autres vaisseaux légers s'engouffrent donc dans le champs d'astéroïdes, précédés par le deepwater qui suit un itinéraire plus ou moins sécurisé jusqu'aux coordonnées de la base. En approche finale, ordre est donné aux mercenaires restés sur place d'effacer les coordonnées de la base des aile-X stationnés et du Lady Blue, le vaisseau de Driin Shess qui, bien qu'en sale état, recèle dans son navordinateur le moyen de revenir sur cet astéroïde que les Pjs veulent absolument garder secret.

 

Les 4 vaisseaux de transport qui se sont suivis jusque là se posent dans le hangar principal de la base. Tout le monde débarque (Les Pjs, Driin Shess et ses hommes, Debor Dunn et son garde du corps, Miraz et ses pilotes) et Dag fait tout de suite un petit topo des précautions de sécurité qu'il met en place pour une bonne entente dans la base. Galadon et Bob s'éclipsent et voici Dag qui se mue en guide touristique pour les nouveaux arrivants. Il emmène tout ce petit monde dans la zone vie de la base pour qu'ils prennent leurs quartiers. Driin Shess insiste pour aller voir ses hommes restés prisonniers depuis plus d'un mois. L'ambiance dans les geôles est tendue et Driin Shess, profitant de l'effet de surprise, abat froidement MEMRA au fond de sa cellule (il s'agissait là un de ses lieutenant qui l'ont trahi). Avec un flegme déconcertant, il remet son arme à Dag qui l'exige et affirme qu'il vient, par cet exemple, de s'assurer de la loyauté de ses hommes encore temporairement prisonniers.

 

D'ailleurs, il est convenu que son vaisseau, le Lady Blue, sera rapidement réparé et que Driin Shess et ses hommes pourront et devront quitter la base rapidement, via DEFI IV.

 

Viennent ensuite les palabres concernant les objectifs de chacun.

 

MIRAZ est le plus clair mais peut-être pas le plus réaliste : il veut regrouper assez de forces militaires pour porter un grand coup à l'Empire qu'il estime affaibli et par la même occasion obtenir la tête de Babel Torch, son commandant en chef dans le secteur. Quelques objections et temporisations fusent mais cet objectif peut être partiellement rempli malgré tout. En échange d'une aide active des Pjs, il met, comme convenu à disposition du groupe ses verpines, ses hommes et son matériel.

 

Debor Dunn désire récupérer sa « flotte » de vaisseaux de transport commerciaux pour, d'une part, fournir à Miraz de nouveaux engins de guerre si les verpines en gonflent les capacités offensives et, d'autre part, relancer éventuellement son activité commerciale s'il en a l'occasion après le conflit. Il propose également d'aller sur PERGITOR nouer des liens avec la noblesse impériale installée là-bas de force et qui ne manquera pas, selon lui, de vouloir financer des opérations vengeresses contre l'Empire...

 

Driin Shess désire remonter sur son trône de big boss de la pègre de TRAVNIN, Pour cela, il compte bien sur l'aide promise par les Pjs pour y arriver et s'engage à préparer le terrain sur place pour des opérations coups de poing ciblées. Il explique succinctement le fonctionnement de son organisation : TRAVNIN est découpée en 6 secteurs contrôlés par des « capos » indépendants qui lui reversent une « taxe » substantielle. Ces derniers s'étant entendus a priori pour le destituer, il entend bien les éliminer pour remettre à leur place des hommes de confiance. Il fait d'ailleurs un appel du pied aux Pjs qu'il verrait bien dans ce rôle. En Off, une vive discussion s'engage entre les joueurs/Pjs sur les motivations plus ou moins louables de chacun et leur propension à accepter le crime comme source de fonds nécessaires à la poursuite de leurs actions... Dag et Gurtagg refusent tout rapprochement avec le crime organisé. Bob a une attitude mixte mais Galadon semble avoir moins de retenue dans ce domaine. Matt, lui, s'interroge peut-être encore au moment où vous lisez ces lignes.

 

Driin Shess s'engage également à fournir aux Pjs le moyen de contacter les responsables corrompus de la compagnie MINOS MESTRA qui percevaient la « redevance » des Aigles de Minos (l'ex compagnie de mercenaires qui occupait cette base) afin de garantir le secret de l'emplacement de leur base.

 

Avant d'organiser les travaux de remise en état de la base et du vaisseau de Driin Shess, les Pjs partent donc sur Javis 12 (capitale du secteur minier) pour entrer en contact avec qui de droit.

 

Via un système de poste restante, ils rencontrent un homme qui leur demande une somme de 15000 crédits par mois pour assurer la discrétion et la sécurité de la zone convoitée (portion du champs d'astéroïdes qui contient la base et qui est située à l'écart des zones actuellement exploitées) avec fourniture d'une balise de revendication qui tiendra éloignée toute patrouille. On s'entend sur 12000 crédits finalement avec une petite somme de 5000 crédits directement encaissée par le malandrin, pour ses faux frais j'imagine... Un pseudo contrat est rédigé...

 

Quelques achats sont réalisés (prix x 4 en général) et nos Pjs envisagent de rentrer à la base pour chapeauter les travaux de réfection / transformation et mettre en œuvre leurs projets. Ils pensent également à payer la solde des mercenaires qui commençaient d'ailleurs à trouver le temps long...

 

 

 

Nos partenaires

Prochains événements

Aucun évènement dans le calendrier

Notez les dates des événements à venir d'Atalanta Fugiens (dates grisées).

 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31