1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Mais, comme disait Korban, un équipage sans vaisseau, ce n’est pas un équipage !

Après mûre réflexion, nos lascars se mettent à la recherche des solaires pour zieuter les Basics qu’ils ont mis en vente. Vieux, mais bien entretenus, leurs rafiots ! Et équipés de systèmes secondaires assez intéressants. Mais leurs prix aussi sont intéressants !

Basic Pirate

 

C’est là que les plus roublards de notre équipage proposent alors aux solaires un « arrangement » des plus tordus : ils baissent le prix de l’Espadon, à condition que les solaires baissent le prix d’un de leurs Basics. Ça fait moins d’argent dans les poches des anciens membres d’équipages d’Orbakyn, mutins ou non, mais ça permet d’équilibrer une équation impossible à tenir sinon.

Les solaires sont tentés mais craignent une embrouille. Ils préfèrent étudier la proposition jusqu’au lendemain. D’autant qu’il y a fête aujourd’hui à la Rhumerie : Rosa Maria est de retour ! Ça faisait trois semaines qu’elle n’était pas montée sur les tables pour danser un tango enflammé et la salle est comble. Tous les hommes d’Havana City ont rappliqué comme autant de moustiques pour se brûler les ailes sur la beauté de notre ardente danseuse. A cette époque, elle avait quelques années de moins et si, aujourd’hui encore, elle te fait bouillonner le sang, sache qu’à l’époque, on se crâmait la rétine rien qu’en la regardant se déhancher ! Elle ondulait lascivement de table en table, abandonnant son corps sublime aux rythmes sensuels de la musique havanaise et… Hola ! Je m’emporte et mon vieux corps me fait encore quelques surprises !

divers031

Je reviens à mon histoire. La salle était comble, ce soir là, disais-je, et les Black Mambas étaient nombreux – comme ce soir d’ailleurs ! Quand les serpents sortent de leur trou, c’est rarement pour jouer au poker. Avec ces gusses, y a toujours embrouille !... ‘Peux pas sacquer cette vermine !

Bref ! Autant te dire que l’ambiance était ul-tra-chaude ! Quelques-uns de nos larrons, qui gardaient la tête froide, tendent l’oreille aux rumeurs intéressantes et apprennent incidemment qu’un vieux pirate qui finit ses jours sur l’Île des Anciens est disposé à céder son navire pour une bouchée de pain. Il paraîtrait qu’un capitaine des Mambas est déjà sur le coup. Ils n’ont pas le temps de pousser plus loin leurs investigations car Schiffer, qui ne résiste jamais à un joli minois, a réussi à faire du gringue à Rosa Maria et à l’emballer avec un sourire et quelques pas de danse havanaise. Sur un navire, il ne valait pas grand-chose, mais ce sagouin touchait sa bille quand il s’agissait de plaire aux dames !

Le problème, c’est qu’il avait damé le pion à Enrique Montoya, le fameux capitaine des Mambas, qui l’avait très mal, mais alors très très mal pris ! Le « seductor » n’avait pas supporté de se faire moucher le tarin par Jimmy et l’avait envoyé danser le tango dans un groupe de pirates qui zieutaient la scène. Schiffer avait encaissé la bourrade mais n’avait pu s’empêcher de bousculer l’un d’entre eux… Autant aller s’entraîner au tir à plasma dans la sainte-barbe d’un croiseur impérial !

Domingo planque son miroir, chacun s’empare d’un arme improvisée et voilà que démarre une des plus belles baston que ce lieu ait connu – et il en a vues, je peux te l’assurer ! Les gros poings de l’équipage s’en donnent à cœur joie. Dans l’Mille et Delgado distribuent les bourre-pifs comme le cocotier distribue ses noix de coco. Krayve, qui commençait à se remettre de ses blessures, en profite pour balancer les baffes qu’il avait mises en réserve - et pour en prendre quelques-unes aussi ! Le Doc voyait avec tristesse sauter tous les points de suture qu’il avait réalisés la nuit précédente. Les chopines volent, tout le monde se tape dessus avec enthousiasme, Rosa Maria danse sur les tables, et Jimmy, qui venait de terminer un Black Mamba, danse avec elle. Aaah, quelle nuit, mon gars !... Quelle nuit !

Korban, qui ne perd jamais le nord, profite de voir son adversaire s’écrouler après avoir reçu sur la cafetière un tabouret volant – ça se voit beaucoup dans ces circonstances ! – pour s’esquiver discrètement par une fenêtre. Un p’tit jeune le rejoint d’un bond en prenant impulsion sur un tas de pirates assommés, et le Doc les rattrape, projeté par Krayve qui a battu ainsi le record du lancer de précision, catégorie noble solaire déchu. Les trois larrons piquent un sprint vers le port avec la ferme intention d’aller faire un tour sur l’Île des Anciens.

La baston commence à se calmer. Si la pression monte vite, il suffit de quelques minutes pour la voir redescendre quand on enlève la soupape. Beaucoup de participants sont allongés au milieu des débris, plus morts que vivants. D’autres ont quitté la salle, lancés ou non, par les portes ou les fenêtres, ouvertes ou non, emportant avec eux leurs dents perdues et leurs fringues déchirées, bien contents de leur soirée. Seuls restent nos pirates en herbe, dans un face à face glacial avec Montoya et ses hommes. De force égale, ils préfèrent en rester là. Montoya en profite pour mettre le cap sur un bateau à voiles qui l’attendait au port… et Schiffer pour mettre le cap sur la chambre de Rosa Maria, la belle havanaise sous le bras.

pirates036

Nos lascars restants se retrouvent sur les quais, où les premiers arrivés ont réussi à recruter un pêcheur couche-tard. Mais Montoya est déjà en mer et le bateau de pêche peine à le rattraper. Quelques crédits de plus motivent le pêcheur à prendre des risques et ses passagers s’efforcent de flinguer le mât et les voiles du Black Mamba. De nuit et à portée longue, autant jouer au Fastball dans le hall d’un astroport avec un bandeau sur les yeux !

Mais un coup de chance providentiel voit la voile du bateau de Montoya arrachée par une bourrasque et nos pirates leurs présentent leur poupe avant d’échouer sur une plage de l’Île des Anciens, laissant ces crevures de Black Mambas balancer tous les jurons appris de leur mammas.

OUI, j’ai bien dit CREVURES de BLACK MAMBAS !... Et celui à qui ça pose un problème n’a qu’à venir me le dire en face !

Tiens moi ma chopine à l’abri, petit. Je crois que je vais aller raconter à cette tronche de macaque et à ses copains tout ce que je pense des minettes qui se tatouent un serpent sur les nichons…logo pirates Black Manbas

Nos partenaires

Prochains événements

Aucun évènement dans le calendrier

Notez les dates des événements à venir d'Atalanta Fugiens (dates grisées).

 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31