1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Vaisseau Pénitentiaire OCG "Papillon"

3ème mois 25 011

Je m'présente : Héphaïstos Asmayton, mais mes potes m'appellent "Dans l'Mille".

Dans lmille

J'ai fait mes classes dans la Grande Armada impériale pendant 5 ans, comme artilleur. Et puis y’a eu ce gros con de lieutenant Kane. Ma gueule lui revenait pas et je m'tapais les pires missions... Pire, il m'envoyait à terre, comme commando ; mais ma place à moi, c'est derrière un XP-45 à portée longue. Mon truc à moi, c'est de faire des trous dans les coques des vaisseaux, y’a que ça qui me branche.

La fois de trop, c'est quand il m'a obligé à aller massacrer un repaire de mutants. Fallait tous les zigouiller. Bordel, j'ai saboté la barge de débarquement, j'ai foutu le bazar en mettant le feu dans le vaisseau et avec deux potes, on s'est barrés dans la nature. Ils nous ont jamais retrouvés : ils l'ont eu dans l'fion, ces cons !

Ensuite, on s'est démerdés, on a fait des p'tits boulots par-ci par-là, on a été passagers clandestins pour se promener de système en système. Mes potes sont partis de leur côté et moi, j'ai fait la connaissance de Jack Petrus, le pacha d'un bâtiment sans pavillon, qui écumait les parages à la recherche de pognon sur les gros vaisseaux de transport. Sa fille était pas dégueu et je me suis engagé dans son équipage.

Bordel ! j'en ai fait des trous avec ma pièce d'artillerie ! Et puis un jour, notre vaisseau, le "chacal", est tombé en panne, pu d'jus ! Pas d'bol, les fachos de l'Empire étaient pas loin et hop, on s'est fait serrer... Pour moi, y’avait une taupe sur notre passerelle.

L'équipage du chacal a été éclaté aux 4 coins de l'univers connu et moi, je me retrouve dans ce vaisseau pénitentiaire, sans nouvelles des autres. Je crains même que plusieurs aient été exécutés, le capitaine Petrus en tête.

Moi, ch’uis en vie mais, bordel, quand ils vont savoir que j'ai déserté, je vais manger chaud...

 

Vaisseau pirate "Epsilon noir" 

6 mois plus tard

Tain, je sais même plus comment j'm'appelle vraiment. « Dans l'mille », j'ai l'impression qu'on m'a toujours appelé « dans l'mille »... Faut dire que ça tombe bien...

J' m'en bats les roubignoles de mon ancien nom et de mon passé impérial. J'voudrais bien d’ailleurs oublier complètement tous ces tas de cons mais mon cerveau a l'air d'avoir entamé le boulot, les souvenirs s'effacent, petit à petit... Ca fait que six mois que j'ai tout quitté finalement...

Ma vie, c'est pas l'Empire. Maintenant que j'ai trouvé et choisi la piraterie, j'ai l'impression que tout commence vraiment pour moi: la liberté, le plaisir, l'aventure ! Bordel, tout le reste, c'est de la couille ! J'comprends pas comment j'ai pu ignorer ça aussi longtemps !

Je sais, j'suis pas un poète, j'suis même toujours grossier et souvent vulgaire qu'on m'dit... Et ben qu'ils aillent tous se faire empapaouter chez les solaires les râleurs ! C'est comme ça et puis c'est tout. Au moins, ça met de l'ambiance dans la cambuse en hyper espace...

« Et puis, sachez gente dame que je puis m'exprimer avec éloquence et force poésie si vous souffrez de mon langage fleuri... Mais quand tu seras en train de bouffer l'oreiller ma cocotte, c'est pas un prince charmant qui te tapera dans la butte, hein ! »

J'suis pas un bellâtre, je sais bien, mais pour la bagarre, c'est pas plus mal. C'est qu'il y en a des occasions de se rentrer dans le lard ! J'suis taillé pour ça et ça me plaît !Le mieux, c'est de frapper le premier. Et puis faut surtout pas laisser le doute à l'adversaire. Quand on provoque ou qu'on menace, ben faut être prêt à cartonner à tous les coups et ça, souvent, ça suffit à calmer ceux qui se la jouent... ça passe ou ça casse.

Quand j'veux, je peux être joyeux, j'peux m'amuser pendant nos fêtes pirates et picoler avec tout le monde, les filles m'apprécient et faut dire que je le leur rends bien... J'pense que j'peux être un bon camarade si on m'connaît. Faut juste gratter le vernis. Faut juste pas m'chercher, c'est tout.

Tiens, par exemple, sur l'Epsilon, je suis pas un canonnier, je suis pas un maître canonnier, je suis LE maître canonnier et personne ne m'arrivera jamais à la cheville, promesse d'artilleur ! Je suis le meilleur et celui qui en doute, je lui refais le portrait jusqu'à ce qu'il puisse se moucher par l'intérieur, point barre. Un jour, le cap'tain m'a dit qu'il allait recruter un canonnier qui serait mon alter ego... Alter ego, j'en rigole encore ! C'est tout juste s'il peut toucher un Gurkan au lance-flamme dans un couloir à 3 mètres... C'est moi le meilleur canonnier, ya pas photo et ya pas d'alter ego qui tienne !

Dans lMille

La tourelle ventrale m'appartient, c'est mon nid, mon château, mon paradis à moi. J'y ai installé de la moquette pour le confort et j'ai ma propre housse de siège. Bordel comme j'm'y sens bien ! J'y tolère juste Calvin, le gamin, parce que j'ai besoin d'un assistant et malheureusement, je dois y tolérer 2 autres canonniers pendant mes quarts de repos... Mais si ça chauffe vraiment, je me réveille et je fous les deux boulets dehors pour prendre les commandes du canon laser moyen avec Calvin, s'il fait assez vite pour me rejoindre. Un canon laser moyen, ça se respecte : c'est mon bébé, je l'entretiens, je le chouchoute et je ne veux pas le laisser entre les mains de bons à rien.

C'est qu'on en a fait des cartons avec cette pièce d'artillerie ! Des vaisseaux coupés en deux, des tirs chirurgicaux que même le Doc aurait eu du mal à imaginer ! Elle et moi, c'est de l'amour ! Faire des trous, c'est ma vie, ma drogue, ma passion !

Bref, on doit penser de moi que j'suis un casse-bonbons de première avec mon ego surdimensionné et mon caractère de chien galeux . Je sais que point de vue communication, j'suis plutôt brutal mais c'est comme ça qu'on se fait respecter. Et puis j'suis pas un monstre, je donnerais ma vie pour l'équipage de l'Epsilon noir ! Tous ces glands le savent qu'il peuvent compter sur moi et que je suis un gars loyal !

C'est quand même pas pour deux ou trois petits défauts de rien du tout qu'il faut se passer de mes compétences, si ?

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

                                                                                                                            
>>>Allure
Bridget est une jeune mutante à la peau bleue et à l’air malicieux. Elle est exceptionnellement leste et agile, car ses bras et ses jambes sont constitués de quatre tentacules souples et musclés, pourvus de ventouses. Sa curieuse apparence ne l’empêche pas d’exercer sur ceux qui l’entourent une étrange fascination, due peut-être à ses mystérieux yeux dorés. Elle ne fait pourtant que peu d’efforts pour se mettre en valeur. Éternellement vêtue de sa salopette de mécano usée et rapiécée, elle ne prend la parole que lorsqu’elle a quelque chose d’important à dire.

>>>Caractère
Bridget semble d’un tempérament très réservé et même un peu timide. Elle cherche en réalité à passer inaperçue car elle est recherchée et cache un lourd secret. Elle est pourtant d’un naturel vif, joyeux et enthousiaste. Elle est toujours prête à s’embarquer pour une nouvelle aventure et curieuse de vivre une nouvelle expérience.

Bridget ne se sépare jamais de sa clé à molette fétiche et d’un vieux module mémoire sans âge. Le lieu où elle se sent le plus à l’aise, c’est dans une salle des machines. Elle manifeste un talent de surdouée pour tout ce qui a trait à la technique en général et aux mécanismes en particulier. Son passe-temps favori consiste à démonter et remonter un appareil inconnu pour comprendre comment il fonctionne.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 3.75 (2 Votes)

Origines : Havana (Pirate)                                                                                                                           

>>> Allure

Francesco Delgado est petit et trapu. Sa face burinée et mal rasée arbore un large sourire flegmatique. Des yeux brillants et enfoncés sous de larges arcades broussailleuses toisent ses interlocuteurs avec un air mystérieux. Il s’exprime d’une voie rauque et chargée de jurons havanais. Sa peau cuivrée et son accent roulant ne laissent d’ailleurs aucun doute sur son origine.

Delgado est coiffé d’un bandana à têtes de mort et d’une grande gabardine d’officier en vieux cuir élimé. A son cou pend tout un tas de gris-gris et de colifichets tribaux. Il inspire le respect et l’autorité. Tout dans son apparence porte à croire qu’il a bourlingué dans toutes les nations stellaires et qu’il a trois fois fait le tour des Barrens. C’est un vrai vieux loup de mer dans toute sa splendeur.

>>> Caractère

Francesco Delgado est une bonne pâte. Ses airs de durs et son expérience de la piraterie l’ont souvent amené à être élu au poste de bosco par les différents équipages dont il a croisé la route. Il y a toujours traité ses hommes avec bienveillance. Mais il ne faut pas s’y tromper, il y a des bornes à ne pas dépasser. Ceux qui ont voulu abuser de l’indulgence du bosco ont souvent vu le vieil ours débonnaire se transformer en gurkan enragé !

Pourtant, Delgado n’est pas un meneur d’hommes. Il ne nourrit pas l’ambition d’être un jour capitaine, ni même officier, et préfère sa position de matelot. Il aime son rôle d’intermédiaire entre l’équipage et ses chefs, qui lui permet bien souvent d’arrondir les angles et d’améliorer le quotidien de ses camarades.

Delgado prend surtout plaisir à préparer dans sa cambuse un bon repas pour l’équipage, mitonné à partir d’ingrédients finement sélectionnés et choisis avec soin sur toutes les planètes où il fera escale. Sa plus grande récompense est de voir revenir les gamelles et la marmite vides et nettoyées. Au fond, Delgado est un humaniste.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 4.50 (1 Vote)

Voici le portrait de Kora Orbakyn, capitaine de la frégate pirate Espadon, ancienne militaire de l'Empire galactique. Kora Orbakyn est froide est sans pitié ; elle dirige son bâtiment d'une main de fer et traite l'indiscipline avec la plus grande fermeté. Beaucoup de marins oublient leur scaphandre avant de sortir par le sas !

Elle était initialement nommée Kora Ardenys dans le scénario "Cap sur Havana" d'Arnaud Cuidet, mais un de mes joueurs a eu la riche idée de nommer son personnage Korban Ardenys avant de commencer ledit scénario.

Les statistiques complètes de la belle et froide Kora sont ici.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 3.50 (3 Votes)

Un pirate au coeur balafré

 

 

 

Korban est né citoyen de l’Empire Galactique. Elevé dans une crèche collective sous le nom de Korban X-23 (Lire « 10 23 »), il est rapidement orienté vers le domaine défini par ses capacités innées : la navigation et le pilotage. Son niveau de violence le qualifie pour une carrière militaire. Korban X-23-MP débute ainsi sa carrière dans la fabuleuse flotte du croiseur « Domination » comme pilote auxiliaire. Une vie sans problème définie pour le bien collectif par les dirigeants de l’Empire Galactique.
Puis vint l’amour... Il rencontre en effet lors d’un transit intra-flotte une femme superbe, de la noblesse de l’Empire de Sol, nommée Héléna Arden De Carthis, prisonnière des militaires suite à un raid meurtrier sur une base ennemie. Rapidement, au fil des transferts de cette femme organisés pour ses interrogatoires, ils apprennent à se connaître et, sans en comprendre réellement les raisons, tombent éperdument amoureux l’un de l’autre… scellant ainsi leur destin. Après maintes insomnies, pour la sauver d’un destin funeste, Korban fait basculer sa vie et déserte pour s’enfuir avec elle à la recherche d’une planète où ils pourront vivre heureux. Ils s’aiment d’un amour fou et rien d’autre ne compte à ce moment.
C’était sans compter sur les qualités de la flotte de l’Empire Galactique...
 
 
Rattrapés et faits prisonniers, ils se retrouvent finalement à bord du croiseur amiral « Domination » en orbite autour de Dyren V.
Mais Korban ne renonce pas… Par un stratagème ingénieux, il tente un plan désespéré. Héléna et lui réussissent à s’échapper de leur geôle et à fuir par une navette de secours. Pour éviter toute poursuite, dans cette ultime tentative de retrouver leur liberté et leur droit à l’amour, Korban bloque entre temps la direction du vaisseau amiral vers la planète Dyren V, en réduisant à néant certains systèmes de sécurité : le vaisseau amiral de la fabuleuse flotte impériale explose lors de sa rentrée dans l’atmosphère.
Malheureusement, lors de l’échange de tirs lors de leur fuite, Héléna est touchée fatalement par un laser. Elle meurt dans les bras de Korban dans la navette de sauvetage. Une fois sur la terre ferme, Korban enterre sa bien-aimée dans un lieu qu’il tient secret, la pleure de tout son être et lui rend les derniers hommages. Meurtris au plus profond de son être par sa propre culpabilité, mais aussi par l’intolérance meurtrière de sa nation, sa chevelure se décolore et devient blanche. Dès lors, il s’enfuit à la recherche d’une échappatoire sur cette planète désertique.
Repéré par le Cuirassé « Triomphant » venu à la rescousse, il se retrouve rapidement pourchassé par une patrouille débarquée. Il est obligé de s’allier à une bande de pillards galactiques des Barrens pour éviter de retomber dans les griffes du Capitaine Anxus et quitter Dyren V.
Il bourlingue ainsi plusieurs mois en leur compagnie, leur servant occasionnellement de pilote, mais les quitte à la première occasion sur le premier port pirate où ils s’arrêtent, écœuré par leur violence gratuite et leur absence de scrupules. Là, Korban intègre une jeune équipe en recherche de pilote navigateur pour leur navire, désirant attaquer des navires du Cartel en transit dans le secteur. Ainsi, il part pour une équipée qui doit durer plusieurs mois. Dans les derniers jours du périple, il perd la main gauche lors d’une bataille particulièrement rude et doit dépenser tout son pactole économisé pour la remplacer par une version cybernétique.
 
 
Ils font escale pour l’occasion sur une planète technologique de la Ligue, Ferius III. Malheureusement pour lui, Korban est toujours recherché, par le Capitaine Anxus notamment, qui s’est fait une obsession de le retrouver pour lui faire payer la perte du « Xerés Domination », et également par ambition. Il a été chargé par les plus hautes instances de l’Empire Galactique de retrouver le navigateur responsable de cette catastrophe.
Il s’avère également que l’un des nouveaux compagnons de Korban, un canonnier prénommé Boris, a appris tout à fait inopinément le passé du pilote. A l’insu des autres membres, il décide de tirer parti du renseignement. Profitant de la surprise, il trahit donc Korban, le met hors d’état de nuire et, pour une coquette somme d’argent, le vend à une société pénitentiaire de l’O.C.G., intéressée par Korban pour l’utiliser comme monnaie d’échange avec l’Empire Galactique. Korban se retrouve ainsi dans les cachots d’un sordide navire de cette société, destiné à être échangé puis certainement pulvérisé dans une chambre Gamma de l’Empire Galactique pour haute trahison. Seul un coup du sort ou une formidable opportunité de changer son destin pourrait désormais sortir Korban d’affaire…
Les dessins et photos illustrant ce texte restent la propriété exclusive de leur auteur respectif.

 

Techniques (5)*

Armes de poing 7d, Armes embarquées 6d, Pilotage (Vaisseaux) 9d

Sc pour les Transports Légers

Survie (3)

Athlétisme 5d, Mêlée 5d, Environnement (Espace) 4d

Espionnage (3)*

Discrétion 5d, Empathie 4d, Recherche 8d, Senseurs 5d, Système de Sécurité 4d, Vigilance 5d

Sciences (3)*

Connaissance (Pirates) 4d, Connaissance (Empire Galactique) 6d,
Ingénierie 4d, Navigation 8d, Sciences Stellaires 5d

Négociation (3)

Baratin 4d, Éloquence 5d

Trempe (3)

Commandement 5d, Détermination 4d, Tactiques 4d

Origines : Empire Galactique                                                                                                                        

Traits : Recherché par l'Empire Galactique (-5), Fraternité Pirate (-3), Main cybernétique (-1),
Signes distinctifs Cheveux blancs (-1), Vieux loup de l'espace (+3), Agilité exceptionnelle (+5),
Entraînement (+2)

Équipement : Combinaison de vol noir, Sabre d'abordage, Pistolet laser.

Caisse à outils, Bouteilles de rhum de Havana, Hamac

Sac à dos : Respirateur, Instruments électroniques.

 

 

Armes :

Dégâts

Mdt

Charges

Portée

CAR

Pistolet laser

2L

SA

OO

25

2

Mains nues

2S

       

 

Protection : Plastron blindé (2/D+1)

I :

OOOOOO

L :

OOOOOO

M ?:

OOOOOO

PP :

OOOOO

 

>>> Allure

Korban Ardenys est un homme athlétique, digne représentant de la gente masculine de l'Empire Galactique, tels que les Universités Galactiques des NéoMères les produisent. Ses cheveux blancs, à la coupe militiaire, et son visage triste dénotent au sein d'un physique musclé, alerte et nerveux. Sa main gauche cybernétique est la seule anomalie physique apparente.

Ses yeux verts gris laissent apparaître une détermination sans faille.

>>> Caractère

Korban Ardenys est un homme discret et mystérieux. Peu de personnes connaissent vraiment son histoire. Korban présente presque toujours le visage fermé, mélancolique, empli de tristesse et de colère mélées. Ainsi, d'apparence froide, il n'inspire pas au premier abord une grande sympathie. Ceux qui le cotoyent ont appris à y voir là les traces d'un passé douloureux. Mais à son contact, sa fraternité, sa soif de liberté, sa témérité finissent toujours par séduire.

Capitaine ? Ne soyez pas étonner, car sa détermination, sa volonté, son altruisme et sa capacité à fédérer supplantent réellement son manque de charisme et d'éloquence.

Et puis, au final, une journée de liberté ou une perte occasionnée aux puissants de la galaxie réussissent parfois à lui soutirer un sourire.

Nos partenaires

Prochains événements

Aucun évènement dans le calendrier

Notez les dates des événements à venir d'Atalanta Fugiens (dates grisées).

 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31