1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

CHAUDRON, dans les bas quartiers de la ville... Un vieux hangar cédé par le bourgmestre à notre brave Vassili, semble abriter quelques miliciens en pleine instruction... L'odeur de sueur et de limaille d'acier emplit l'air alentours... Une poignée de badauds curieux osent s'approcher pour jeter un oeil à travers les fenêtres mais un jeune garçon de 13 ans essaie de les convaincre de s'éloigner, de peur d'attirer la colère du Vos, au caractère peu consensuel en période d'entraînement de ses recrues... En effet, voilà plusieurs jours qu'une douzaine d'hommes a été recrutée par le Barbare dans un but encore assez flou... Il s'agit de quelques clochards ou autres marginaux qui ont répondu présent à l'appel... Vassili, apparemment, paie bien mais ses leçons de combat en ont déjà épuisé plus d'un... Seuls les plus motivés les supportent et reviennent... Ceux qui ont abandonné ont fui et se terrent, dans les ruelles sombres, en priant leurs Dieux de ne pas être découverts par leur recruteur qui leur a promis une râclée « maison » en cas de faiblesse... Tous ces volontaires représentent le fond du panier, comme on dit, mais Vassili ne juge pas les hommes sur leur condition sociale... Il s'en est sorti, lui-même, à la sueur de son front et a décidé de donner leur chance à des exclus de la société, dont il pourra avoir besoin, le temps venu... Mais regardons et écoutons discrètement ce qui se passe dans cette bâtisse...

 

- « Allez bande de glands, un peu de nerfs! On n'est pas chez les tapettes ici, j'vais vous faire ressembler à quelque chose, moi, vous allez voir!!! En haut! En bas!  Toi, là-bas, tu te fous de moi? T'appelles ça des pompes?»

  • « Maître Vassili, on s'disait, avec les autres, qu'on pourrait p'têt faire une pause? »

  • « C'est quoi ce ramassis de mous du casque? J'vous ai pas engagés pour faire des pauses! Au combat, il n'y a pas de pause: les coups s'arrêtent quand l'un des deux combattants est mort, pas avant... Vous avez quoi dans le citron, hein? Par Kriesha, on n'est pas dans un club de tricot ici, secouez-vous un peu, tas de vieilles tantes!»

  • « Ouais mais bon, on est claqués, chef... ça fait deux heures qu'on s'entraîne et je sens plus mes bras... »

PAF!

Le jeune Brecht s'effondre, inconscient, assommé par le lourd poing de Vassili, à nouveau en colère...

 

  • « La voilà sa pause! Qu'il en profite! Un autre a envie de roupiller? Je peux l'aider! »

  • Tous en coeur : « En haut! En bas! »

  • « Ben voilà, je suis fier de vous les gars, vous voyez quand vous voulez! Allez, encore une trentaine et on continue avec du maniement d'épée, en position! »

Je ne sais vraiment pas ce qui se trame ici avec cette compagnie de mercenaires dans la ville mais ces quelques traîne-savates que j'entraîne nous seront peut-être un jour utiles... Il y a de braves gars parmi eux... Ils me haïssent mais je crois qu'ils me respectent...Certains me resteront loyaux lorsqu'ils devront aller au charbon, d'autres fuiront, je le sais... Ce recrutement les sort de leur condition misérable et leur fournit une activité saine...Il y a bien ces cogneurs des ruelles qui tentent de me mettre des bâtons dans les roues mais pour l'instant, ils n'ont pas réussi à me décourager. J'adore entraîner ces gars... Ils ne s'en rendent pas compte mais ils vont devenir des gens bien s'ils s'en donnent la peine. C'est pas des foudres de guerre mais certains s'en sortent pas mal et j'ai hâte de les voir en action, face à de vrais ennemis... Il se pourrait que cela arrive plus rapidement que je ne crois... Tous ces mercenaires Vos ne vont pas réussir à se tenir tranquille très longtemps... Mais que font-ils ici? Quand aurai-je à affronter Zarn Kyass, leur chef? Qui est derrière tout ça? Les habitants de CHAUDRON ne s'en rendent pas compte mais ces mercenaires tiennent déjà potentiellement la ville et lorsqu'ils le décideront, ils auront tout loisir de semer le chaos et personne ne pourra les en empêcher... Je pense que mes amis et moi essaierons bien de faire quelque chose mais je ne sais pas si nous ferons le poids... C'est là qu'interviennent mes douze bons à rien... J'espère qu'ils seront capables de s'associer à nous pour retourner la situation si nécessaire...

Face à cette « invasion » sournoise, nous avons déjà prospecté pour obtenir l'appui de quelques forces vives de CHAUDRON: Quelques nobles nous apportent leur soutien et les prêtres de Kirche, avec qui j'ai fait la paix, se dresseront devant eux si besoin... Un jour viendra où une sorte de guerre civile ensanglantera CHAUDRON et il faut préparer le conflit si on veut s'assurer la victoire...

Le problème, c'est que, pour le moment, on n'arrive pas à discerner avec certitude les futurs belligérants... Ce qui est certain, c'est que les mercenaires Vos feront partie des méchants... Il n'y a qu'un Vos désorienté comme moi pour faire partie des gentils... Putain de vie! C'était si simple avant! Ben oui, le pire, c'est que, peu à peu, je commence à l'apprécier ma nouvelle vie; qui l'eût cru!

 

  • « Allez, on arrête là pour aujourd'hui, bande de pâtés en croûte! Vous auriez pu faire mieux mais c'était pas mal... Il est toujours en pause votre copain? Ben réveillez-le, tas de gros flans! Vous voulez ptet que je le fasse? Voici votre Rheul et allez vous servir au tonnelet de bière que j'ai amené... »

L'homme assommé par le Vos reprend peu à peu ses esprits alors que la douleur s'éveille également. Le voilà qui geint et qui se tient le visage en grimaçant... Ses camarades s'affairent autour de lui.

 

  • « Euh... Maître Vassili, je crois que Klaus a eu la mâchoire cassée pendant sa... pause... »

  • « Voilà où ça mène de dormir pendant les cours, amenez-le au Temple machin-chose pour le soigner... Dites que c'est à mettre sur mon compte... »

  • « Ben c'est-à-dire que le prêtre, hier, avait déjà dit qu'il ne vous faisait plus crédit... Vous avez déjà envoyé deux gars en 3 jours se faire soigner et vous n'avez pas payé... Enfin, c'est le prêtre qui a dit ça, pas moi, hein.... »

  • « Mouais, je vais m'occuper de ça... C'est fou ce qu'ils sont fragiles ces Brechts.... Va falloir vous endurcir les gars! Demain, même heure, on passera à de vrais exercices les chochottes! Soyez en forme! »

S'adressant à Klaus: « Debout! Tu veux pas que je te porte jusqu'au Temple, si? Allez, je t'emmène, on va te rafistoler mais ne t'avise plus de te comporter comme une fiotte dorénavant! »

 

Les badauds ont déjà regagné leurs pénates et Vassili se dirige vers le Temple, suivi d'un homme en guenilles qui lâche un petit couinement à chaque pas... Dieter, le garçon de 13 ans, depuis peu adopté par les « Sentinelles du Crépuscule » rejoint le Vos qui le prend par l'épaule... Aujourd'hui, Dieter a eu de la chance, elle n'a pas été démise durant l'étreinte...

Et comme après chaque entraînement, Vassili a une pensée émue pour Pavel, son propre instructeur, qu'il a dû affronter et tuer, récemment, dans de sombres circonstances...

Nos partenaires

Prochains événements

Aucun évènement dans le calendrier

Notez les dates des événements à venir d'Atalanta Fugiens (dates grisées).

 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31