1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

CHAUDRON, salle de garde de la porte Sud, un soir....

 

  • « Hé, Vassili, qu'est-ce tu fous? Pourquoi tu restes tout seul, assis, comme ça, à regarder le mur? »

  • « ... »

  • « Ben réponds! Pourquoi tu viens pas avec nous pour jouer aux dés? »

  • « Laisse-moi tranquille, Kurt, je réfléchis... »

  • « Allez, fais pas ta sucrée, viens! On a du vin de Khinasie! »

  • « Ecoute, Kurt, si tu continues à m'emmerder, je vais chez toi, je viole ta femme, je la tue et j'égorge tes gosses. Je brûle ta maison, je te coupe les pieds et les mains puis je te fais bouffer ce qui te sert à aller pisser. Tu sais que je vais le faire... alors casse-toi, Kurt. »

  • « Euh....Ad'taleur, Vassili.... »

J'aime bien, de temps en temps, prendre quelques minutes pour méditer, c'est Till qui m'a expliqué que ça faisait du bien... C'est Lachlan qui doit faire ça souvent aussi...

Paraît qu'on prend de bonnes décisions après quelques minutes de méditation... Jamais fait ça avant d'arriver ici... Ben oui, il fait tellement froid chez moi que si on s'arrête de bouger pour réfléchir, ben c'est simple, on gèle sur place et on a toutes les chances de se faire bouffer par un ours qui passe par là.... Allez, reprenons les événements récents, un par un...

Bon. D'abord, Alaric est mort, je m'y ferai jamais. Diebold aussi, mais lui, a bien voulu se faire rappeler à la vie, tant mieux... En fait, je comprends Alaric, on était assez semblables finalement. Moi non plus je ne voudrais pas qu'on me ressuscite après une mort au combat... Trop de honte... C'est respectable, non?

Et tous ces cons de Brechts qui sont venus au spectacle, pour ses funérailles... Alaric était ceci, il était cela... Pas un d'entre eux n'a bougé le petit doigt pour venir nous aider quand ça bardait... Tous des faibles et des trouillards. Il a fallu que je le dise à la tribune, je ne pouvais pas faire autrement... Pas terrible comme idée apparemment... Les prêtres de Kirche ont pris la mouche et leur chef m'a provoqué en duel... C'était de bonne guerre, je le méritais... J'avais entièrement raison, il le savait, mais j'aurais pas dû le dire dans leur temple, c'est vrai... Admettons...

Bref, le combat a eu lieu, porte Nord. Il y avait du monde... Les mêmes cons des funérailles d'Alaric sont venus voir perdre ce gros naze de barbare Vos qui a osé les traiter de nuls. En passant, seul ce prêtre m'a défié pour ces insultes.Et ben je l'ai battu, ce champion, avec l'aide des sortilèges de mes amis et surtout, je pense, avec l'aide de l'âme d'Alaric qui devait rôder par là... Un coup, un seul coup pour terrasser ce prêtre, pourtant courageux! C'est la première fois que j'arrivais à sortir cette botte. Plein sa gueule, j'ai bien rigolé, il s'est retrouvé les quatre fers en l'air en trois secondes et si nous étions en Vosgaard, le coup suivant aurait servi à lui détacher la tête du reste du corps... Ici, il valait mieux la jouer fair-play et lui laisser la vie sauve... Tant mieux pour lui s'il sait continuer à vivre avec le souvenir de cette défaite cuisante... En tout cas, j'avais raison, Alaric. La justice a parlé! Les preuves sont là, tous des pédés! Fini le spectacle, allez hop, tout le monde au dodo. Vassili n'est pas si naze, hein? Va peut-être falloir commencer à le respecter un peu, non?

J'espère que ça va calmer tous ces beaux parleurs du CHAUDRON et qu'enfin, ils prendront les armes pour défendre leur cité car c'est bien ça que je leur reproche! Quand tout va bien, tout le monde se pavane avec jolis atours et belles paroles... Quand ça va mal, terminé, tout le monde se cache et on envoie un groupe d'aventuriers régler les problèmes... Pitoyable... Je savais que les Brechts n'étaient pas un peuple guerrier mais là, ça dépasse tout ce que j'avais imaginé... A part mes amis, tous des lopettes.

Bref. Passons à autre chose: pour le rappel à la vie de Diebold, la prêtresse nous avait demandé un service, à Eléonora et à moi... Un service, disons, euh.... spécial. C'est fait. Un type est mort, d'accord, mais Diebold, mon ami, est de retour, c'est tout ce qui importe... Etait-ce bien, était-ce mal? Moi, je m'en tape. Elle m'aurait demandé d'en buter dix, je l'aurais fait. La vie d'un ami n'a pas de prix.

Je n'ai pas eu de remords, je n'ai pas faibli et pourtant, à un moment, je pensais que j'avais changé, trop changé pour continuer à prier Kriesha, ma déesse adorée. ... Pitié, compassion, amitié... Tous ces trucs que j'apprends, est-ce que c'est compatible avec mes prières? Je me rends compte que les prêtresses du Vosgaard ne m'avaient enseigné qu'une partie de ses préceptes... Les adeptes de Kriesha, qu'on a récemment croisés, étaient vraiment mauvais, ivres de méchanceté pure et de pouvoir malsain... Alaric et Diebold en ont fait les frais... Est-ce là la vraie volonté de Kriesha? Répandre le mal partout autour d'elle? Comme d'habitude, je ne sais plus quoi penser... Faudrait que je me confie à Till ou Lachlan... Hans est de bon conseil aussi mais bon... Je vais passer pour une tapette et il n'en est pas question... Je verrai bien... Ca peut encore attendre... Je vais réfléchir... Je suis un Vos et je suis fier de mes racines mais cette nouvelle vie, ici, ne peut pas me laisser indemne, je m'en rends bien compte... Peut-être que ceux des miens qui prônent la modernité ne sont pas si fous que ça...

Sinon, en hommage à Alaric, je me suis engagé dans le guet, temporairement, pour passer le temps... C'est rigolo... D'habitude, je déclenche les bagarres dans les tavernes mais là, j'interviens pour les arrêter... Faut juste que je fasse gaffe de ne pas cogner trop fort... Les gars du guet ont l'air de m'apprécier même si les officiers me trouvent.... dissipé. Faut dire que se lever aux aurores pour faire des patrouilles, c'est pas mon truc. Le matin, moi, je cuve. En tout cas, pourvu qu'il n'y ait jamais d'attaque en règle de la ville parce que les hommes du guet, c'est pas ça... Ils sont bien gentils mais en combat, c'est des bons à rien...Va vraiment falloir que j'aille voir le bourgmestre... Je demanderai à Hans de m'accompagner... Faut trouver une solution pour renforcer la défense de la cité sinon, un jour, une compagnie de mercenaires va se pointer et hop! tueries, pillages, viols... Feront moins les malins les mous du genou de Chaudron... Il arrivera bien un jour où les sentinelles du crépuscule ne pourront plus leur sauver les miches... ça va leur faire tout drôle. S'ils ne sont pas préparés, ça va être un massacre. Donnez-moi vingt Vos et je vous détruis cette ville en deux heures...

Je sais pas... Avec tout le matos qu'on a récupéré sur nos différents ennemis, ya peut-être moyen d'équiper une trentaine de traîne-savates... Un peu d'entraînement, un peu de pognon et nous voilà avec une petite troupe de mercenaires bonne à tout faire... Pourquoi pas? Je m'ennuie en ce moment, ça pourrait m'occuper de leur apprendre les rudiments du combat... Iestym arrive bien à dresser un écureuil, je vois pas pourquoi j'arriverais pas à former quelques ivrognes...

A part ça, le Vosgaard me manque... Je pourrai peut-être y retourner bientôt... Il faut que j'emmène mes amis là-bas... Quelle fierté de leur présenter mon Oncle Piotr, mes cousins, de leur faire visiter nos steppes enneigées, de partir à la chasse avec eux... Ouais, ça me plairait de...

 

-  « hé, Vassili, paraît que tu médites? C'est Kurt qui nous a dit ça.... Tu médites sur quoi? Sur le nombre de litres de bières que tu peux avaler? »

- « ... »

  • « Fais pas chier, Vassili, viens picoler avec nous... »

  • « ... »

  • « Au fait, pour Kurt, c'est des conneries tes menaces , hein? Tu le ferais pas, hein?»

  • « Dis-moi, t'habites où, Franz? »

Nos partenaires

Prochains événements

Aucun évènement dans le calendrier

Notez les dates des événements à venir d'Atalanta Fugiens (dates grisées).

 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31