1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

(En l'honneur du pilier de notre Compagnie, sur l’air de « Smells like teen spirit » de Nirvana)

Moi l’étranger qui vient de loin
Cette cité, ne la connais point,
Peuplée de lâches et de sournois
Qui bien se cachent derrière des lois.

Hélas, hélas, c’est là qu’est l’os, (ter)
Hélas, hélas, hélas …

Moi être un Vos
Fier et barbare,
Sans retenue,
Rude et paillard.
Quand j’étais gosse,
Je fus banni
Par un cocu
De mon pays.
Les plaies, les bosses,
Ou le trépas
Sont bienvenus.
Gloire à Kriesha !
Yââhr !


Un papetier fort dégarni
M’a enseigné la diplomatie.
Un ménestrel m’a tout appris
Des ritournelles et des poésies.

Hélas, hélas, c’est là qu’est l’os, (ter)
Hélas, hélas, hélas …

Moi être un Vos
Défiguré,
Au langage cru,
Au franc parler.
On m’cherche des crosses
J’fais tout cramer,
Je botte les culs,
Je casse les nez.
Et dans mes chausses,
Il y a une lance
Toujours en rut,
Toujours en transes.
Yââhr !


Feu un sergent m’a expliqué
Que les méchants, il faut les juger.
A sa mémoire, j’ai picolé.
A force de boire, j’ai rejoint le Guet.

Hélas, hélas, c’est là qu’est l’os, (ter)
Hélas, hélas, hélas …

Moi être un Vos
Sans discipline.
Drôle de recrue,
Et drôle de mine !
Toujours je rosse
Sans différence
Les prévenus.
Après, je pense.
Un jour, mon boss
M’a mis un blâme,
Mais il s’est tu
Devant ma lame.
Yââhr !


En condamnant la lâcheté
De ces rampants lors d’un rituel,
J’ai battu l’un d’eux en duel :
J’y ai mis un pain mais sans l’achever.

Hélas, hélas, c’est là qu’est l’os, (ter)
Hélas, hélas, hélas …

Moi être un Vos
Je suis comme ça !
Quand j’ai trop bu
Je fonce dans l’tas.
Je suis féroce
Et sans pitié.
Pour les vaincus,
Pas de quartiers !
Le sacerdoce,
Très peu pour moi !
Chacun son truc,
Chacun chez soi.
Yââhr !


En peu de temps, j’ai bien changé
Et lentement, oublie mon passé.
Rude héritage, fière lignée,
Mon sang, ma rage, je les ai reniés.

Hélas, hélas, c’est là qu’est l’os, (ter)
Hélas, hélas, hélas …

J’étais un Vos
Mais loin du Nord,
Je ne sais plus,
Ça n’va pas fort !
Des idées fausses
Se glissent en moi.
Je suis perdu,
Doute de ma foi.
L’odeur atroce
De la merci
S’est répandue
Dans mon esprit.
Qu’ai-je fait de moi ? (ad libitum)

Till Wickerschwihr

Nos partenaires

Prochains événements

Aucun évènement dans le calendrier

Notez les dates des événements à venir d'Atalanta Fugiens (dates grisées).

 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31